Accueil » QUI SUIS-JE ?

QUI SUIS-JE ?

Fondatrice de RÉVOLUDROIT

Après avoir œuvré toute ma vie pour réinformer les gens et défendre la liberté, je devais créer RÉVOLUDROIT pour mettre en œuvre la réforme des institutions dont notre pays à tant besoin et que toutes ces années de travail et de recherche m’ont permis de modéliser.

  • La démocratie est un toit pour nos enfants. Ce toit ne les protège plus, ni eux, ni personne.
  • Nous devons bâtir tous ensemble, un nouveau toit, une vraie démocratie pour nos enfants.
  • La clef de voute de cet édifice c’est le DROIT. Le droit est l’outil ultime que nous devons reprendre en main. Car c’est l’outil discret et omniprésent qui permet d’organiser et d’harmoniser lorsqu’il est bien utilisé, ou de manipuler et de contrôler comme c’est le cas aujourd’hui.
  • Voila la vocation de RÉVOLUDROIT : Bâtisseurs de démocratie.

Il s’agit de bâtir notre démocratie ensemble par l’intermédiaire des groupements d’intérêt et des collectifs citoyens en s’appuyant sur des principes forts qui sécurisent le fonctionnement de cette méritocratie élective : la subsidiarité, le mandat impératif, la fin de l’anonymat, le droit continental, la monnaie bien public.

PARCOURS

Je suis chercheuse INDÉPENDANTE, docteur en droit et analyste de géopolitique juridique, mes travaux, articles et vidéos sont en accès libre depuis plus de 10 ans pour informer et réinformer la population sur des sujets d’intérêt général. Tout est accessible sur ce site.

Mon grand-père était un ancien résistant, entrepreneur parti de rien et néanmoins doté de nombreux talents. C’est dans la lignée de ce qu’il représentait en tant qu’homme (résistant) et en tant qu’entrepreneur que j’ai écrit une thèse, trompeusement intitulée « La cessation d’activité – Étude de droit fiscal », à l’occasion de laquelle j’ai créé une théorie juridique unifiée de l’entreprise capitalistique.

Cette théorie juridique réinventait (alors à mon insu) les fondements de la « participation » que le CNR et de Gaulle avaient deux fois échoué à mettre en œuvre, une première en 1945 et une seconde fois à la fin des années 60. Les choses se seraient sans aucun doute passées très différemment pour la France, son économie, sa Nation, si « la participation » avait alors pu être mise en œuvre…

J’ai soutenu ma thèse de droit privé à l’université Paris I Panthéon Sorbonne le 8 septembre 2005 et ai obtenu les meilleures mentions (mention très honorable avec les félicitations du jury), distribuées à la condition exclusive qu’il n’y ait pas de carrière universitaire à la clef !

La participation ne devait décidément être ni instaurée ni enseignée en France…

A la suite de cette expérience, j’ai exercé en tant qu’avocate en doctrine dans le domaine des « prix de transfert » au cabinet Francis Lefebvre, approfondissant au passage mes connaissances du fonctionnement international de l’entreprise.

Étant en opposition de valeur radicale avec le milieu professionnel dans lequel j’évoluais, mon intermède professionnel en droit des affaires internationales fut de courte durée. Après un très bref passage dans un petit cabinet pratiquant la fiscalité française, j’ai, début 2009, cessé définitivement mes activités d’avocate (me mettant dès lors en omission) pour me consacrer à diffuser auprès d’un public non averti le résultat de mes nombreux travaux de recherche et les découvertes juridiques et politiques que j’avais faites.

Ancienne adhérente de l’UPR, j’ai coordonné les élections européennes de 2014 (à l’occasion desquelles élections j’étais n°2, aux côtés de François Asselineau, sur la liste d’Île de France) et donné, à cette occasion, des conférences sur le fonctionnement des institutions européennes. Je me suis retirée de l’UPR en 2015.

Depuis 2016, je me suis consacrée à diffuser auprès du public toutes mes découvertes. Si vous voulez soutenir cette démarche, aidez-moi, en participant au développement de mon Cercle de Réflexion « RévoluDroit » et/ou en participant financièrement, dans la stricte mesure de vos moyens.

Mes sujets de RECHERCHES

  • les institutions nationales et internationales
  • la monnaie
  • l’entreprise
  • le droit
  • le fonctionnement de l’économie globale

Mes OUVRAGES (aux éditions SIGEST)

  • Les raisons cachées du désordre mondial Tome II, publié en décembre 2021
  • Du nouvel esprit des lois et de la monnaie, co-écrit avec feu Jean Rémy, publié en juin 2017
  • La nouvelle entreprise, publié en juillet 2018
  • Les raisons cachées du désordre mondial, recueil d’articles, publié le 30 mars 2019
  • Demain dès l’aube… le renouveau, publié en septembre 2019

COLLOQUES NATIONAUX et INTERNATIONAUX

Nationaux

Conférences dans divers cercles et organisations :

  • Civitas,
  • Colloque Franco-Russe novembre 2018,
  • Institut Schiller février 2020,
  • Culture populaire Nice (septembre 2020),
  • différents groupes sur demande privée…

Internationaux

  • Forum anti-Davos, Chisinau (Moldavie), décembre 2017
  • Quatre conférences à Erevan (Arménie) avril 2018 :
    – Bibliothèque Isahakyan,
    – Bibliothèque Nationale,
    – Université Valeri Brusov,
    – Université d’Etat d’Erevan
  • NewHorizon, Beirut (Liban), octobre 2019

ME SOUTENIR

Pourquoi ?

  • Parce que je travaille seule et de façon indépendante depuis toujours.
  • Pour soutenir et garantir l’indépendance de ma démarche et de mes recherches passées, présentes et surtout à venir…
  • Pour faire connaître plus amplement mes travaux passés
  • Pour permettre à RÉVOLUDROIT de continuer la mise en œuvre de la réforme des institutions.
  • Pour participer au développement d’une « École de droit » alternative respectueuse du vivant

Comment ?

En vous inscrivant à RÉVOLUDROIT et/ou en participant financièrement dans la strict mesure de vos moyens.

Faire un don TIPEEE

Faire un don PAYPAL

POUR ME SUIVRE

revoludroit.fr

télégram officiel

le saker Francophone

odysee

youtube

twitter

Plus occasionnellement :

 

ou plus occasionnellement : 

  • AgoraVox (sous pseudonyme) et
  • Boulevard Voltaire
 
Mes articles sont régulièrement relayés par certains sites assez diversifiés et occasionnellement par d’autres, tels que : 

Je participe également et de façon occasionnelle à des émissions sur

Ma formation

  • Doctorat de droit privé – Université Panthéon Sorbonne – 2005
  • CAPA – 2005
  • DEA de finances publiques et fiscalité – Paris II (Assas) – 1995
  • Maitrise de droit privé mention carrières judiciaires – Paris II (Assas) – 1994